Dernière minute : notre protocole de reprise validé par le Directeur général de la Santé

  
 

 

Le 6 mai 2020, le bureau de Tatouage & Partage a reçu un e-mail expédié par M. Jérôme Salomon. L’actuel DGS (Directeur général de la Santé) nous y informe que les recommandations émises par notre association dans le cadre du protocole sanitaire visant à une réouverture des studios de tattoo et de piercing dès le 11 mai 2020 sont en accord avec celles du ministère de la Santé.

 

Ce que dit l’e-mail de Jérôme Salomon 

C’est un nouveau (très) grand pas dans notre combat mené pour une réouverture rapide mais encadrée des activités de tatouage et de piercing sur le territoire français. Le mercredi 6 mai 2020 à 17h27, soit quelques jours avant le coup d’envoi du déconfinement fixé par Emmanuel Macron, Tatouage & Partage recevait ce courriel de Jérôme Salomon :

 

 

Ministère de la Santé, ministère du Travail : qui décide ?

L’e-mail fait suite à nos messages à destination des ministères concernés. Des missives fruits d’un paradoxe : interrogé par nos soins sur une réouverture des studios de tatouage et de piercing au 11 mai, le ministère du Travail nous répondait que sans accord écrit du ministère de la Santé validant le protocole sanitaire proposé, le ministère du Travail ne pouvait donner l’autorisation de reprendre une activité légale. Or, ledit ministère de la Santé nous renvoyait pour sa part… vers le ministère du Travail.

 

Les deux modifications du DGS sur le protocole Tatouage & Partage

Le professeur Jérôme Salomon nous a finalement fait part de son approbation de notre protocole, que vous pouvez retrouver dans son intégralité en cliquant sur ce lien. S’il s’aligne aux recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé, le DGS a toutefois émis une réserve sur deux éléments :

 

  • concernant la fréquence d’aération des salons :  l’aération des milieux et des pièces confinées doit avoir lieu pendant 15 minutes régulièrement, au minimum toutes les 3 heures
  • concernant le port de masque : nous tenons à rappeler que les masques chirurgicaux sont recommandés uniquement pour les professionnels de santé et les personnes malades ou à risque ; pour les professionnels au contact du public, l’usage de masques « grand public » est conseillé

 

Si vous êtes détenteur·rice de masques chirurgicaux, vous avez néanmoins le droit d’en faire usage.

 

La carte des départements verts et rouges de France

Attention : la validation de ce protocole ne signifie pas, de source absolument certaine, que chaque tatoueur et perceur de France sera autorisé à reprendre son activité dès le lundi 11 mai. Une inconnue demeure : celle de la carte des départements synthétisant les indicateurs de l’activité épidémique. La tension hospitalière sur les capacités en réanimation et la circulation active du virus peuvent encore impacter les autorisations accordées aux uns et aux autres.

 

 

C’est le jeudi 7 mai que cette carte doit être finalisée : restez connecté·es !