L’histoire, la sociologie et le droit du tatouage

  
 

Chaque mois, l’association Tatouage & Partage s’intéresse à l’histoire du tatouage, à sa sociologie et au droit qui peut s’y appliquer, en laissant libre cours à la plume de Benoît Le Dévédec, juriste et fondateur du site HabeasCorpus.blog.

Quelles différences entre demander des arrhes ou un acompte lorsqu’un client prend rendez vous pour un dessin ou un tatouage ?

Le tatouage a, encore aujourd’hui, notamment dans l’imaginaire collectif des générations les moins jeunes, la réputation d’être une pratique de criminels. Si cette idée semble de plus en plus s’effacer, elle continue tout de même à coller définitivement à la peau du tatouage. Quel paradoxe !