Réouverture des studios de tatouage : notre lettre aux DGS et ministre de la Santé

  
 

 

Tatouage & Partage a émis un courrier à destination du directeur général de la Santé et du Ministre des Solidarités et de la Santé. L’ambition ? Négocier une reprise des activités de tatouage à partir du 11 mai 2020, et proposer des mesures concrètes pour faciliter cette reprise.

 

Nos destinataires : Olivier Véran et Jérôme Salomon

Neurologue de métier, Olivier Véran a été nommé ministre des Solidarités et de la Santé en remplacement d’Agnès Buzyn au mois de février 2020. Jérôme Salomon, lui, est médecin infectiologue et directeur général de la santé (DGS) depuis janvier 2018. Le bureau de Tatouage & Partage avait eu l’occasion de rencontrer ce dernier au ministère de la Santé en 2013, dans le cadre des menaces d’une interdiction des encres couleurs.

 

« Proposition pour une réouverture des studios de tatouage au 11 mai 2020 »

C’est aux deux responsables publics que notre association a écrit, deux jours après l’adresse aux Français d’Emmanuel Macron du lundi 13 avril. L’objet des deux missives ? Livrer une « proposition pour une réouverture des studios de tatouage au 11 mai 2020 ». Car si certains établissements semblent destinés à accueillir du public dès le 11 mai – des crèches aux salons de coiffure –, la situation est plus qu’incertaine concernant les studios de tattoo.

 

Quelles mesures concrètes mettre en place pour une réouverture sereine des tattoo shops ?

Dans ses courriers et après concertation auprès de ses adhérents, Tatouage & Partage a inventorié des suggestions concrètes pour permettre une réouverture dans le respect le plus strict des règles sanitaires. Parmi celles-ci :

 

  • que les professionnels ne puissent accueillir qu’un(e) seul(e) client(e) à la fois dans leurs shops
  • qu’à la fois le ou la tatoueur(se) mais aussi son ou sa client(e) portent un masque
  • que les prises de rendez-vous se fassent uniquement par téléphone ou par courriel et non en présentiel
  • que les clients se présentent exclusivement seuls et non pas accompagnés par un proche

 

 

La retranscription du courrier de Tatouage & Partage

En attendant la communication de mesures précises de la part du Gouvernement, Tatouage & Partage vous retranscrit le contenu de ces courriers :

 

« […] Je me permets de vous écrire car, comme vous le savez, je représente avec l’association Tatouage & Partage un grand nombre de professionnels qui sont, ce jour, très inquiets de leur devenir. En effet, un arrêté nous a, comme beaucoup d’autres secteurs, demandé de cesser toute activité professionnelle durant le confinement.

 

Bien entendu, tous les professionnels du secteur ont suivi cette directive de santé publique. La plupart des tatoueurs ont même donné leurs masques, gants et gels hydroalcooliques aux hôpitaux et Ehpad proches de chez eux.

 

Mais notre « profession » est l’un des métiers, avec ceux du domaine médical, qui est la plus stricte sur tout ce qui touche à l’hygiène et aux geste barrière pour éviter la contamination croisée en temps normal. Nous aurions besoin de pouvoir rouvrir nos studios le lundi 11 mai 2020, comme cela a été annoncé pour les salons de coiffure qui sont moins au fait des normes d’hygiène que nous.

 

Nous avons réfléchi à la meilleure façon de gérer le flux de clientèle et, après concertation avec nos adhérents, nous sommes arrivés à la conclusion que nous pourrions n’avoir qu’un seul client à la fois, et que le tatoueur et le client portent chacun un masque et des gants. C’est déjà le cas pour les tatoueurs en ce qui concerne les gants et, pour bon nombre d’entre nous, également pour le masque.

 

Nous pouvons prendre nos rendez-vous par téléphone ou e-mail afin d’éviter que les clients potentiels ne se croisent dans les studios. Nous pouvons également exiger de nos clients qu’ils ne viennent pas accompagnés.

 

C’est réellement une question de survie économique pour la très grande majorité d’entre nous. Nous avons besoin de réponses précises à donner à nos adhérents, afin de les rassurer sur leur possibilité de continuer ou non leur activité.

 

Je vous remercie de nous accorder de votre temps, que je sais précieux dans ces moments critiques, afin de nous donner une réponse précise.

 

[…] M. Stéphane Chaudesaigues

Président de l’association Tatouage & Partage »

 

Photographie : Thierry Marsilhac